GenDrame à Aiacciu : Le peuple Gaulois enfin reconnu

L’affaire de la « concia ajacienne » fait grand bruit sur les réseaux sociaux.

Trois jeunes ajacciens sont mis en examen et un autre placé en détention pour une altercation musclée avec trois gendarmes en civil (et de sortie) dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

Les versions sont divergentes… les médias nationaux s’en mêlent : c’est la guerre sur le Diamant.

Entre ceux qui disent avoir été suivis, puis battus par plus de 10 hommes en embuscade alors qu’ils avaient annoncé être gendarmes, et ceux qui disent avoir un peu secoué 3 types qui ennuyaient des femmes en boite… qui ment ?

Alors… restons en aux faits !

La seule chose que l’on puisse aujourd’hui affirmer c’est qu’un jeune au casier vierge dort en prison pour une altercation qui doit se produire dans 95% des établissements de nuit de France et de Navarre chaque soir, et que tous sont mis en examens pour avoir traité des gendarmes de … « gaulois »…

 

« Il s’agit de violence en réunion en raison de la nationalité, les militaires ont été traités de Gaulois »

 

Si personne n’a jamais été condamné pour racisme anti-corse, le peuple corse n’existant pas, il semblerait que Vercingétorix ait repris son glaive aux pieds de César et qu’il ait sans qu’aucun média n’en ait parlé, participé à la révision constitutionnelle pour inscrire le peuple gaulois dans la constitution de France.

 

Enfin, non contents des primes de campagne versées aux gendarmes dans la Corse assiégée, peut-être ces héros d’un soir, victimes de la violence des corsicos se verront ils décerner la légion d’honneur pour un acte de patriotisme évident… avoir tenté de draguer des ajacciennes.

Rappelons que dans le manuel à l’usage des touristes en Corse il était précisé :

Ne draguez pas les ajacciennes, même nous… on y arrive pas !

 

Stefanu Barbagelata

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*