CESAR FILIPPI : L’Etat confirme son mépris total pour les Corses

FINALEMENT, L’ÉTAT CONFIRME :
MÉPRIS TOTAL POUR LES CORSES !!!
SON SEUL INTÉRÊT : C’EST,
«LE TERRITOIRE DE LA CORSE»

Les « Français du continent »… en général ne peuvent pas comprendre les problèmes d’une île, car ils ne les vivent pas, c’est une évidence !
Pour vraiment comprendre la Corse, il faut y vivre du produit de son travail !
Tous ceux qui y prennent leurs vacances, ou qui y viennent en mission, pour quelques heures, quelques jours, ou quelques mois… et de surcroît, stipendiés pour cette mission… peuvent-ils mesurer les problématiques au quotidien de ceux qui y survivent péniblement, plombés par des règles totalement inadaptées à la réalité de l’île ?…
Ainsi, nous ne cesserons jamais, comme nous le faisons déjà depuis des décennies, d’expliciter le bien fondé de notre démarche !

Pour toutes les personnes qui nous crachent dessus, sans nous connaître, et pour tous ceux qui se nourrissent des clichés entretenus par les « Bouffons » des plateaux de télévision, finalement… peu nous chaut ce qu’ils peuvent penser ou ergoter, d’ailleurs !

Cela étant dit, il reste les autres parties prenantes de cet état de fait, les organismes d’État, basés en permanence dans l’île, chargés d’observer et d’analyser cette réalité de vie et d’exploitation…
Gardant toujours le petit doigt sur la couture du pantalon, bien sûr !… ils évoquent parfois ces problématiques en prenant bien soin toutefois de ne jamais aller trop loin, et surtout pas hors du chemin tracé et fortement cadenassé par le
« Proconsul de service »…

Et, quand bien même ces réalités d’exploitation seraient par extraordinaire actées, cela peut parfois arriver… Encore faudrait-il qu’elles remontent jusqu’à Paris…
Si, par miracle elles y arrivent… elles se heurtent toujours à
« l’incompréhension » totale d’une administration centrale rigide, qui va nous expliquer que ces problèmes existent ailleurs sur le territoire national, bla, bla, bla… Cela, sans prendre en considération les réelles proportions qu’elles représentent en Corse, BERCY nous renvoie systématiquement à des solutions adoptées au niveau national !
Lesquelles, déjà appliquées dans l’île, demeurent toujours bien sûr, sans aucun effet !

VOICI UN EXEMPLE FLAGRANT qui en fait l’éclatante démonstration :
Ce que l’on appelle aujourd’hui en terme générique «UBERISATION» notamment dans le domaine de l’offre de location touristique au noir…
Cette « dérive économique et sociale » représente 2% au niveau national par rapport aux 67 millions d’habitants… C’est, là, pratiquement négligeable !
Par contre, en Corse, cela représente 75% de l’offre totale d’hébergement (chiffres INSEE) et par rapport aux 320 000 habitants de l’île c’est tout simplement un système destructeur de l’ensemble du tissu économique et social du 1er secteur de l’activité insulaire ! Et de surcroît, avec des effets secondaires désastreux : spéculation, crise de logement pour les jeunes et les plus modestes, dilapidation du Patrimoine Foncier vendu en pièces détachées, etc, etc…
Malheureusement, en l’état actuel des choses il ne peut y avoir de loi pour réglementer cela, car BERCY refuse de demander au Parlement de légiférer, en prétextant que le contrôle de l’application de cette «loi corrective» au niveau national, coûterait plus cher en vérifications que les recettes qu’elle pourrait rapporter…
En conclusion, ils nous font comprendre, « Circulez, il n’y a rien à voir ! Vous n’avez qu’à faire avec ».

FINALEMENT le problème majeur de la Corse c’est L’OBSTRUCTION RÉCURRENTE DE L’ÉTAT, sur ce dossier comme sur tant d’autres du même acabit : c’est l’arbre qui cache la forêt !!!
TOUTES CES ARGUTIES, au titre du DROIT COMMUN … sont finalement un paravent bien opportun pour cacher LES VÉRITABLES MOTIVATIONS DU POUVOIR, celles de l’Etat lui même. MAIS surtout celles des DÉCIDEURS au plus haut niveau de l’État…« LES FAUCONS » !
LES MEMES qui ont d’ailleurs, de la manière la plus sombre, sévi pendant la dernière visite du chef de l’Etat en Corse, allant même d’après les dires de ce dernier, jusqu’à influer sur les termes de son discours…
Il est certain que ces  » FAUCONS « , tous ceux qui travaillent en silence et dans l’ombre dans l’intérêt majeur de l’Etat cachent ce qu’ils ne pourront jamais afficher publiquement, notamment deux des objectifs prioritaires concernant la Corse que voici :

– Le PREMIER, augmenter autant que faire se peut, LA COLONISATION DE PEUPLEMENT !
Et, dans ce cas, la perspective des 85 000 résidences secondaires et des milliers d’appartements qui, avec une moyenne minimum de 3 à 4 personnes par maison ( l’équivalent de la population actuelle de la Corse…), offrira quand sonnera l’heure de la retraite la garantie de la pérennisation de la présence Française en Corse !!!
Cette curieuse « cécité » de la part d’un État sur une économie au noir (qui devrait pourtant fortement l’interpeller…) fait d’une pierre deux coups, car de surcroît, elle vient très sérieusement concurrencer un tissu touristique professionnel, qui n’est autre que le moteur économique de la Corse (31% du P.I.B…) !!! CURIEUX, NON ?… Mais, c’est peut-être simplement le fait du hasard…

– Le SECOND, consiste à ne pas prendre en compte les légitimes revendications des petites et moyennes entreprises ! Ce qui équivaut à faire place nette en RUINANT TOUTES LES EXPLOITATIONS FAMILIALES ET PATRIMONIALES EXISTANTES TENUES PAR LES INDIGÈNES … Pour les remplacer à terme par DES FRANCHISES ET DES SOCIETES MULTI-NATIONALES !!!
AGGRAVANT ainsi, du même coup l’état d’un tissu social Corse, pourtant malheureusement déjà leader du triste palmarès des régions qui comptent le plus fort pourcentage de chômeurs, d’exclus, et de défaillances d’entreprises !!!

VOILA QUELS SONT LES OBJECTIFS MAJEURS ET CACHÉS DE L’ÉTAT EN CORSE !!!
Objectifs, bien sûr, publiquement inavouables, surtout pour un pays qui se dit le «Champion de la Démocratie, de la justice sociale et des Droits de l’Homme» dans le Monde …

QUI PEUT OSER NIER CE QUI SE PASSE CHEZ NOUS DANS TOUS LES SECTEURS D’ACTIVITÉS, À L’HEURE ACTUELLE ???

C’EST LA POLITIQUE DE,  » LA CAGE SANS LES OISEAUX  » … DE SINISTRE MÉMOIRE CHEZ NOUS !!! ET POURTANT CERTAINS Y TRAVAILLENT TOUJOURS DEPUIS DEUX SIÈCLES ET DEMI … UNE TRES LONGUE SUITE DE MANŒUVRES AUX CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES, ET QUI NE LAISSE DONC RIEN PRÉSAGER QUANT AU SUCCÈS …

Pour contrecarrer ces funestes projets, une seule solution : L’AUTONOMIE PLEINE ET ENTIÈRE et un véritable
STATUT FISCAL et SOCIAL !!!

NOUS DEVONS LES EXIGER !!! NOUS LE DEVONS AUX GÉNÉRATIONS FUTURES !!!

RISISTENZA é AUTONOMIA !!!

EVVIVA A CORSICA !!!

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*